Espace membres
Login
Pass
Les annuaires de France nuisibles

Trapavol-Traitement de la merule

Accueil / Dégâts

Dégat et nuisance de la mérule

Les dégâts de la mérule sont assez variés, mais surtout, ils sont souvent de grande ampleur. Se développant à l'abri des regards, bien cachée derrière plinthes, lambris, revêtements de sols divers, elle n'apparait que lorsque son invasion est très importante. Voilà pourquoi entre le traitement pour l'éliminer et la rénovation qui s'ensuit, la facture est souvent lourde.

La mérule attaque tous les types de bois, à part quelques essences tropicales (iroko, douka, makoré, doussié). Sinon, elle marque une préférence pour les résineux, sans exclure les feuillus. Pourquoi ces bois-là ? Tout simplement parce qu'ils sont « tendres », c'est-à-dire qu'ils sont ceux qui possèdent un meilleur taux d'humidité et donc sont les plus faciles à assimiler. Ces bois-là sont également les moins chers, donc ceux que l'on retrouve le plus fréquemment sur une majorité de constructions…imaginez toutes les possibilités de croissance pour la mérule !

Vous verrez les bois changer de couleur, devenir plus bruns, ils s'effritent et se morcellent du fait de la disparition de la cellulose. Si les bois attaqués sont peint, alors vous verrez qu'ils se boursoufleront et se craquelleront.

On peut voir les parquets et plinthes gondoler et sentir une forte odeur de champignon.

Faisons le tour de ses méfaits :

Dégâts sur maçonnerie et autres : Lorsqu'elle traverse la maçonnerie, par le biais des joints de ciment ou des briques poreuses, sans les détruire elle abime ces matériaux et détériore les murs. Sans compter qu'elle se plait à entourer les fils électriques….devons-nous vous rappeler que la mérule est pleureuse et que eau et électricité font des étincelles ?

pourriture cubique provoque par des merulesLa pourriture cubique :Voici la maladie qu'elle engendre sur les bois. Cela confère au bois attaqué un aspect calciné de couleur brune. L'assaut du bois provoque des cassures selon trois plans perpendiculaires. Le bois prend une couleur jaune, puis brune. Au dernier stade, lorsque l'on touche le bois, il se délite en petits cubes qui s'effritent et se réduisent en poudre.

Effondrement :Les hyphes de la mérule sécrètent des enzymes qui hydrolysent la cellulose, faisant perdre la structure interne du bois. Les fibres perdent toute résistance mécanique et n'assurent plus leur rôle de soutien. Evidemment l'effondrement est moins grave pour une armoire, mais il est dramatique et gravissime lorsqu'il s'agit de planchers, bâtis, charpentes et poutres.

Insalubrité : De par les risques à la fois sanitaires et de sécurité, il est impératif de quitter les lieux infestés, votre maison est devenue impropre à l'habitation. Il faut alors trouver de quoi se loger, acheter de nouveaux meubles (les anciens pourraient contenir des spores), faire attention de ne pas contaminer le nouveau lieu de résidence et pouvoir assumer deux loyers

Attention, la mérule se déplace !! L'homme, le vent, les animaux permettent aux spores de voyager et d'infester de nouveaux endroits.

.dégats mérule

Problèmes sanitaires

Les dégâts sur la maison ne sont pas les seuls. La mérule s'en prend aussi à votre santé et à celle de vos enfants ! Même si aucun problème d'irritation ou d'inflammation n'a été observé, en revanche, les problèmes respiratoires sont relativement fréquents. (Asthme, bronchites, sinusites, otites)

La présence d'asthme provoqué par la mérule a été mise en évidence par des études menées dans les années 50 en Angleterre (travaux de Frankland) et confirmée une décennie plus tard par une étude allemande (travaux de Herxheimer) .et ceci aussi bien chez des personnes qui n'avaient pas d'asthme que chez des personnes déjà atteintes.

Par ailleurs, les spores de la mérule sont allergènes et si certains amateurs gastronomes en doutaient, elle est de plus toxique à l'ingestion ! Non, la mérule n'a rien pour elle !

Quoiq''il en soit, l'humidité trop présente dans une habitation est de toute façon nocive pour la santé, car elle favorise les allergies, bronchites, asthme, otites, sinusites et problèmes ORL.

En France on estime à 20% les maisons présentant un taux d'humidité au-delà de la norme.